Un portail en bois exotique : quelle essence de bois choisir pour une bonne résistance ?

Le portail en bois exotique est réputé robuste et chaleureux qu’il est devenu intemporel. Le choix pour le bois dans les esprits signifie valeur et tradition, il permet de personnaliser son style de portail. Mais si cette matière a du succès, son essence joue un rôle important dans sa durabilité. Après tout ces essences ne se valent pas toutes qu’on les a classés en 5 classes.

Essence de bois selon sa catégorie de durabilité

Un bois connu durable permet de disposer d’un portail résistant et il l’est selon la durabilité de l’essence, laquelle est classée en 5 catégories. Dans la classe 1 que se trouvent les bois secs qui sont utilisés pour les zones à l’abri de l’humidité. Celles de la classe 2 en revanche sont les bois secs rencontrés dans les ossatures et les charpentes, contrairement à celles de la classe 3 qui sont destinées aux menuiseries extérieures. En revanche, la classe 4 se distingue par le caractère imputrescible des essences dont certaines le deviennent suite à un traitement ou un processus tandis que les bois exotiques en générale le sont naturellement. Ainsi les essences en contact avec l’eau salée appartiennent à la classe 5.

Afzélia ou Douglas

D’origine africaine, l’afzélia est un bois très durable dont la couleur est soit ocre clair ou brun rouge. Utile autant pour l’intérieur que pour l’extérieur, il est parfait pour un portail, il subit par ailleurs moins de distension. En contact avec du béton, un soin avec de la peinture impassible aux alcalis est nécessaire. Résistant au temps, aux champignons et aux autres insectes comme le cœur du Douglas, un des résineux qui pousse dans les régions tempérées. De couleur brun rougeâtre clair, ce dernier possède une bonne résistance mécanique. Bien qu’il soit reboisé dans les Vosges, le Massif Central, le Morvan et la Bretagne, il est un arbre originaire d’Amérique du Nord. Ainsi, l’un comme l’autre, comme toutes les essences de bois exotique, ils sont particulièrement durables en plus d’apporter un cachet. Non seulement ils gardent leur pouvoir de séduction, mais ils se déclinent en multitude de styles et de couleurs.

Teck et ipé

Parmi les bois exotiques les plus utilisés existent le teck et l’ipé. En tant que bois imputrescible, le teck a été utilisé par les Néerlandais du VIIe siècle dans la construction navale. Originaire de la Thaïlande, Malaisie et Birmanie, il résiste efficacement contre les intempéries grâce aux huiles naturelles qu’il conserve même après abattage. Grâce à ces mêmes produits qu’il est aussi insensible aux champignons et autres parasites. Bien que naturellement endurant, il est de la classe IV, l’ipé est juste brun foncé. En tout cas, comme tous bois exotiques, la pollution et les rayons ultra-violets le grisent que pour conserver sa teinte naturelle, il suffit d’une application de saturateur une fois par an et le tour est joué.

Barrière de sécurité piscine : quelles sont vos obligations et que dit la loi ?
Panneau occultant, barrière et palissade : une clôture esthétique qui demandera de l’entretien